Un cœur qui bat lentement, une pression artérielle basse, un poids stable sont des facteurs de longévité reconnus. On peut en hériter, mais ce n’est pas une raison pour se croire invulnérable… On peut aussi privilégier les situations qui les favorisent. Selon les spécialistes, 25 % des facteurs expliquant la longévité proviendraient des gènes, contre 75 % du mode de vie et de l’environnement. Garder un corps et une tête en bon état de marche, sans forcément faire des pompes tous les matins, ni jeûner un jour sur deux ou avaler des hormones à longueur d’année, c’est possible !

Faire tous les jours 20mn d’exercice

L’activité sportive est un bon moyen d’améliorer ses capacités cognitives. En faisant du sport, on sécrète une hormone (dite peptidique), qui favorise les connections neuronales et déclenche la production d’amphétamines euphorisantes. À condition de pratiquer des exercices modérés et réguliers, bien plus efficaces que les efforts soutenus mais occasionnels.

Se mettre régulièrement à la diète

Le jeûne intermittent pourrait présenter pour l’homme une partie des bénéfices du jeûne constatés chez l’animal, comme la longévité, la protection cellulaire, ainsi qu’un effet antidiabétique”, indique une étude de l’université de Floride. Sans aller jusqu’à supprimer la nourriture (ni l’eau ! ), on peut mettre la pédale douce un jour par semaine, si possible toujours le même. Madeleine Gesta, pionnière de la détox, conseillait une diète à base de thé et de yaourt au miel.

Ne pas consommer trop de protéines

“Nous mangeons trop de viande rouge”, constate le Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière, nutritionniste. Mieux vaut garnir son assiette de poulet, de poisson ou de protéines végétales (tofu, lentilles, légumineuses) et ne consommer qu’un steak par semaine. En dessous de 60 ans, prévoir deux portions de protéines par jour (volaille, poisson… midi et soir) pour éviter la fonte musculaire et profiter de leur effet rassasiant. Passé 60 ans, toujours des protéines, pour les muscles, mais une seule portion par jour, afin de limiter les toxines dues à leur dégradation et de soulager les reins.

Utiliser son cerveau… même devant la télé !

Le cerveau est un vaste réseau de 100 milliards de neurones, reliés entre eux par 200 000 connections. “Si nous ne pouvons guère augmenter leur nombre, il est aisé d’améliorer sans cesse les performances de ceux qui nous restent”, explique le Dr Olivier de Ladoucette, gérontologue. Et garder l’esprit vif, c’est facile. On lit, on adopte des loisirs créatifs et, même devant la télé, on reste actif : on analyse cette série qu’on adore, on suit l’intrigue. Et on ne boude pas les jeux qui demandent de l’astuce. Qu’on se le dise : “Questions pour un champion” n’est pas réservé aux vieilles dames !

Cultiver sa personnalité 

Essayer de faire jeune, ça fait vieux ! Selon Marie de Hennezel, psychothérapeute, imiter les jeunes vous colle d’emblée des années de plus. Mieux vaut n’imiter personne et cultiver sa propre personnalité, en acceptant les changements que la vie nous apporte, de manière positive et avec dynamisme. Quand on n’y parvient pas, quelques séances de psychothérapie peuvent aider à évacuer les angoisses du passé pour se tourner vers l’avenir.

Laisse de la place aux autres

“L’un des secrets de la jeunesse, c’est une vie relationnelle de qualité. À condition de voir des gens pour lesquels on a de l’affection”, insiste le Dr de Ladoucette. Les relations amicales, comme l’amour, permettent de secréter des hormones telles que l’ocytocine, hormone de l’attachement et du bonheur, indispensable contre le stress et l’angoisse dont on connaît les effets dévastateurs sur notre organisme.

2 exercices à effectuer tous les soirs

Passant par des phases de destruction et de reconstruction, l’os ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Il a besoin de rencontrer une certaine résistance et de contraintes pour renouveler ses cellules.

  • Le pélican contre l’arthrose de la hanche : on se met bien droit et on prend appui sur une seule jambe, en faisant porter le poids du corps sur une hanche, puis sur l’autre articulation.
  • Le port de charge à l’africaine soulage la colonne vertébrale : on se redresse, on se grandit si possible en portant un poids sur la tête. Cela diminue la pression sur les vertèbres et renforce les cervicales.

Nos experts :

  • Dr Jean-François Bézot, biologiste, spécialiste de la biologie fonctionnelle anti-âge
  • Dr Olivier de Ladoucette, gérontologue

A lire aussi :

  • Vous voulez vivre vieux ? Adoptez un chien !
  • Arthrose : 6 moyens de retarder son apparition
  • Anti-âge : 9 astuces pour rester jeune
Bougez tous les jours © Getty Images
Jeûnez toutes les semaines © Getty Images
Faites des cures de silence © Getty Images
Réhabilitez la sieste © Getty Images
Musclez vos pieds © Getty Images
Dansez à deux © Getty Images

The post Anti-âge : comment gagner des années en bonne santé ? first appeared on ProcuRSS.eu.