On rêve d’un ventre parfaitement plat, même après avoir avalé cette majestueuse salade de crudités multicolores et vitaminées, ou ces délicieux choux de Bruxelles. Mais la vie intestinale n’est pas toujours tranquille : bienvenue aux ballonnements, dus à des gaz “coincés” dans notre intestin !

Produits par notre microbiote (la flore intestinale) lors de la digestion, ils seraient le reflet d’une nourriture inadaptée. D’accord… Et si le responsable était aussi l’environnement qui agresse notre intestin, le rendant ainsi sensible, voire intolérant ? De plus en plus d’experts penchent pour cette hypothèse. Et estiment que supprimer les aliments qui “ballonnent” (riches en gluten, lactose, crudités, choux…) ne sert à rien si l’on ne restaure pas aussi la barrière intestinale et le microbiote. D’autant qu’à ce rythme, on finira par ne plus rien pouvoir avaler… alors que nous sommes omnivores, donc que nous pouvons (et devons) manger de tout.

Attention aux Fodmap(s) : l’avis du nutritionniste

Fodmap est l’acronyme des termes anglo-saxons “Fermentable by Colonic Bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides and Polyols”. Pour la faire (plus) simple, il s’agit de sucres naturellement présents dans certains aliments comme le blé, l’orge, les poireaux, les lentilles, le lait, la pomme, la pastèque, les prunes, de très nombreux produits “minceur””

Ce qu’ils provoquent : les Fodmaps sont mal ou partiellement digérés, et donc incomplètement absorbés au niveau de l’intestin grêle. Une certaine quantité transite ainsi jusqu’au côlon, où ils sont responsables de production de gaz et de distension du gros intestin. De là peuvent apparaître des flatulences et ballonnements, des douleurs intestinales, des troubles du transit…

Ce qu’on peut faire : les troubles liés aux Fodmaps relèvent d’une intolérance qui peut se réguler au fil du temps, et qui dépend de la quantité ingérée. Il est donc possible d’améliorer la tolérance des aliments contenant des Fodmaps. La méthode : d’abord les exclure totalement, puis les réintroduire selon un protocole précis, de façon à identifer le ou les aliments concernés.

Notre expert : Dr Pierre Nys, endocrinologue, nutritionniste, spécialiste des troubles digestifs.

A lire aussi :

6 exercices pour apaiser vos ballonnements
7 astuces pour dégommer son ventre
Les meilleurs aliments ventre plat
Le régime Fodmaps pour en finir avec les ballonnements

Pourquoi chouchouter son intestin ? © Getty Images/iStockphoto

Plus de légumes que de viande © Getty Images/iStockphoto

Moins de médicaments anti-acide © Getty Images/iStockphoto

Moins de glucides © Getty Images/iStockphoto

Plus de fibres © Getty Images/iStockphoto

Plus d’aliments fermentés © Getty Images/iStockphoto

On limite le gluten et le lactose © Getty Images/iStockphoto

On gère le stress © Getty Images/iStockphoto

On ne prend pas n’importe quel probiotique © Getty Images/iStockphoto

The post Ventre plat : ce qu’il faut faire pour manger sans gonfler first appeared on ProcuRSS.eu.