“Waouh ! Un nouveau vaccin contre le HIV entraîne une réponse immunitaire à 97% chez des humains” a-t-on pu récemment lire dans un tweet signé du docteur Ayoade Olatunbosun-Alakija, connue pour son ancien rôle de coordinatrice en chef de l’humanitaire au Nigéria. Dans ce tweet, elle parle d’un essai clinique en phase 1 d’un vaccin contre le VIH, mené sur 48 patients, par Aids Vaccine Initiative et l’Institut de recherche Scripps.

L’essai a divisé le groupe en deux, 24 patients vaccinés par deux doses de vaccin expérimental, et 24 patients vaccinés par un placebo. Sur ceux ayant reçu la dose de médicament, on a remarqué une réponse immunitaire dans 97% des cas. Mais ce n’est qu’un début, le nombre de patients étant très réduit ! D’autre part, si le système immunitaire est bien activé, cela ne prouve pas encore que le patient ne peut pas être contaminé par le VIH.

Cette version du vaccin devrait être améliorée à l’avenir, car les chercheurs souhaitent s’associer au laboratoire américain qui a développé le vaccin Moderna contre le Covid-19. Ils se sont rendu compte que la technologie de l’ARN messager utilisée pour ce dernier pourrait être très utile pour d’autres agents pathogènes, dont le VIH.

Une nouvelle version à base d’ARN messager

Pour rappel, la technologie à ARN message fonctionne de la sorte : l’ARN messager est une sorte de copie temporaire d’un fragment d’ADN. Ce dernier est injecté dans les cellules, où il est ensuite capable de donner l’ordre au corps de fabriquer une protéine présente chez le virus dont on veut se défendre. L’idée étant d’apprendre au système immunitaire à reconnaître cette protéine pour pouvoir déclencher une réponse immunitaire, une fois les personnes vaccinées. L’ARN viral injecté, qui est très fragile, est rapidement détruit. L’ARN viral injecté, qui est très fragile, est rapidement détruit.

Concernant le vaccin contre le VIH, l’ARN messager devrait être introduit seulement au troisième trimestre de 2021. Cette technologie pourrait donner un coup de boost au vaccin contre le VIH, réfléchi depuis des années. Mais il n’arrivera pas tout de suite, car avant d’être commercialisé, il lui faudrait passer deux phases supplémentaires, nécessitant l’analyse de tous les effets secondaires et la tolérance pour les patients, comme cela a été le cas pour les vaccins contre le Covid-19.

Lire aussi :

  • VIH : 25 % des 15-24 ans pensent qu’il existe des médicaments pour guérir du Sida
  • PrEP (Truvada) : ce qu’il faut savoir sur ce traitement préventif du VIH

The post Vaccin contre le VIH : des essais cliniques prometteurs sont en cours first appeared on ProcuRSS.eu.