C’est une première en matière de justice en France. Une plainte vient d’être déposée pour erreur de diagnostic après une téléconsultation. Le décès de la victime aurait-il pu être évité si le praticien n’avait pas soigné son patient à distance ? La tech est-elle le coupable idéal dans cette affaire ? Faut-il reconnaître aux objets technologiques un statut juridique spécifique ? Reportage et débat à suivre. 

The post Téléconsultation : accusée tech, levez-vous ! first appeared on ProcuRSS.eu.