Depuis 2007, des dispositifs alertent la population sur les émissions des quatre principaux polluants atmosphériques : « les particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2) et le dioxyde de soufre (SO2). » Ces dispositifs informent aussi des jours pendant lesquels les vitesses de circulation doivent être limitées, ou […]

L’article Pollution : les systèmes d’alerte pas vraiment efficaces est apparu en premier sur Destination Santé.

The post Pollution : les systèmes d’alerte pas vraiment efficaces first appeared on ProcuRSS.eu.