Selon un rapport du ministère israélien de la Santé révélé ce vendredi 30 avril 2021, 62 cas de myocardites ont été enregistrés en Israël dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin Comirnaty®.

Dans le détail : 62 personnes ayant reçu une dose de vaccin anti-Covid-19 Pfizer/BioNtech ont été hospitalisés en raison d’une myocardite. La majorité des patients concernés étaient des hommes âgés de moins de 30 ans ; 56 cas sur 62 sont survenus après l’administration de la seconde dose de vaccin.

Et si 60 patients sur 62 ont finalement pu quitter l’hôpital “en bonne santé“, 2 patients (décrits comme “en bonne santé avant la vaccination“) sont malheureusement décédés – il s’agissait d’une femme de 22 ans et d’un homme de 35 ans.

Existe-t-il un lien entre l’administration de la seconde dose de vaccin Pfizer/BioNtech et la survenue d’une myocardite ? Les auteurs du rapport préfèrent rester prudents : “à ce stade, selon les conclusions initiales qui doivent encore être vérifiées, il y a une impression que le nombre de cas [de myocardites] est supérieur à ce qui pouvait être attendu, en particulier dans la catégorie d’âge des moins de 30 ans. (…) Nous ne pouvons pas encore dire s’il y a plus de cas que la normale, ou si (…) cette proximité des cas dans le temps n’est qu’une coïncidence.“

Selon le point d’information hebdomadaire de l’ANSM publié ce vendredi 30 avril 2021, 5 cas de myocardites et de myopéricardites ont à ce jour été enregistrés dans le cadre de la vaccination contre le Covid-19 par le vaccin Comirnaty®.

“Les données disponibles n’apportent pas, à ce stade, suffisamment d’éléments pour conclure sur un rôle du vaccin, mais constituent néanmoins un signal potentiel” précisent les autorités sanitaires, qui ajoutent que “ces effets indésirables ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque du vaccin“.

Myocardite : qu’est-ce que c’est ?

Une myocardite se définit comme une inflammation du myocarde – c’est-à-dire : du muscle cardiaque. Le plus souvent, cette inflammation est provoquée par une infection virale – le plus souvent : des voies respiratoires (grippe…) ou du tube digestif (gastro-entérite…). La myocardite peut aussi résulter d’une infection bactérienne (maladie de Lyme, diphtérie…).

Plus rarement, cette inflammation du cœur peut être la conséquence d’une infection fongique ou parasitaire, voire d’une intoxication (alcool, cocaïne, certains médicaments antirétroviraux ou antidépresseurs…).

Symptômes. Dans la majorité des cas, la myocardite est bénigne : dans les cas les moins sévères, cette inflammation du myocarde peut passer inaperçue (on dit alors qu’elle est asymptomatique). Lorsque la myocardite est plus sévère, on peut observer :

De la fièvre,
Une fatigue anormale,
Des douleurs articulaires (arthralgies), des maux de tête, des maux de gorge…,
Des douleurs au niveau de la poitrine (des douleurs thoraciques en lien avec la respiration),
Un essoufflement à l’effort (et parfois même au repos),
Des anomalies du rythme cardiaque (on parle d’arythmie : il s’agit de battements cardiaques rapides ou irréguliers),
Un gonflement des membres inférieurs (œdèmes)…

Diagnostic et traitements. Face à des symptômes pouvant faire penser à une myocardite, le médecin cardiologue pourra demander des examens complémentaires – une sérologie, un électrocardiogramme, une échographie du cœur (échocardiographie)…

Si la myocardite a généralement tendance à s’améliorer spontanément (comprendre : sans traitement), une hospitalisation est souvent nécessaire afin de surveiller l’apparition éventuelle de complications.

Sources :

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19 (ANSM, 30 avril 2021)
Institut de cardiologie de Montréal
Réalités cardiologiques (2014)
Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)

À lire aussi :

Le coronavirus s’attaque-t-il aux reins ?
Coronavirus et kawasaki chez l’enfant : ce qu’il faut savoir sur la multiplication des cas
Docteur, j’ai des palpitations, que faire ?

The post Myocardite : de quoi s’agit-il exactement ? first appeared on ProcuRSS.eu.