Vous avez, ces derniers temps, réduit ou totalement arrêté vos séances de sport et avez peur que les muscles durement gagnés se transforment instantanément en gras ? Ne vous inquiétez pas, cela n’arrivera pas. Par contre, l’arrêt de l’activité physique causera d’autres désagréments, et le professeur François Carré vous explique lesquels.

Non, un muscle ne peut pas se transformer en graisse…

Avant toute chose, balayons une idée reçue. Parce qu’elles sont de différente nature, les cellules graisseuses ne peuvent absolument pas devenir des cellules musculaires. Si vous faites moins (ou plus du tout) de sport, vous aurez un problème de substitution, et pas de transformation. “En fait, vos muscles vont fondre, diminuer de volume et d’épaisseur, et être remplacés par de la graisse, qui prendra donc plus de place”, explique l’expert.

Pour mieux comprendre la subtilité du phénomène, imaginez-vous avec un plâtre au niveau de la cuisse après une fracture du fémur (ce que nous ne vous souhaitons évidemment pas). “Eh bien, si vous retirez le plâtre au bout de quelques jours, vous constaterez que vous aurez une jambe musclée, parce qu’entretenue, et une autre de volume moindre. Mais le muscle n’aura pas été remplacé par de la graisse parce vous aurez continué à bouger de façon générale.”

Mais ce n’est pas une raison pour arrêter le sport

Sachez-le : sur le plan génétique, vous êtes un chasseur-cueilleur, notre ancêtre à tous. “Et le chasseur-cueilleur avait deux caractéristiques, poursuit le professeur. Il était d’abord très endurant et marchait plusieurs kilomètres par jour pour épuiser ses proies. D’autre part, il était confronté à des périodes de famine. Pour survivre, notre évolution a donc mis un place un système de stockage des aliments.” Le problème ? “Aujourd’hui, et surtout depuis la révolution industrielle, on bouge moins, mais on stocke toujours ! Le système ne fonctionne donc pas correctement, et la graisse remplace le volume musculaire.”

Mais bien entendu, vous n’allez pas seulement faire du gras en cessant le sport. D’autres problèmes, notamment d’essoufflement, vont venir s’ajouter à la prise de pouvoir des cellules adipeuses : “Si je ne suis pas essoufflé en montant un escalier, c’est parce que j’ai, dans mes muscles, des protéines appelées des enzymes qui captent l’oxygène et font travailler le muscle pour qu’il se contracte bien. Or, si je ne bouge plus, les gènes ne codent plus pour ces protéines. Vous subissez donc une chute des enzymes. Et non seulement vous êtes fatigués plus vite, mais vous avez également mal aux muscles. C’est assez simple, en réalité.”

Par ailleurs, toute rupture dans l’activité physique a des effets délétères sur votre système cardiovasculaire. Mais si la masse de votre muscle cardiaque, elle, ne baisse a priori pas (“c’est peut-être vrai chez les animaux, mais chez l’Homme, nous n’en savons rien”, explique le professeur), son fonctionnement perd en qualité : “Moins je fais plus d’efforts, plus il perd sa capacité à bien se remplir et se vider. De plus, il va battre plus vite, puisque son moteur est régulé par deux câbles : le frein et l’accélérateur. Moins je bouge, moins le frein est puissant, et plus le cœur bat rapidement.” Bref, vous l’aurez compris : mieux vaut reprendre vos séances de cardio au plus vite.

Lire aussi :

  • Les bienfaits de la marche à pied pour la santé
  • Combien faire de pas chaque jour pour perdre du poids ?
  • Faut-il acheter une montre connectée pour prendre soin de sa santé ?
  • Le psoas iliaque, cet inconnu dont il faut prendre soin
  • Course à pied : ces erreurs à éviter quand on débute

The post Les muscles se transforment-ils en graisse si on arrête le sport ? first appeared on ProcuRSS.eu.