Premier facteur évitable de cancers, le tabac reste malheureusement le “champion” incontesté du nombre de décès lié chaque année à sa consommation. Au total, la cigarette “foudroie” chaque année 75 000 personnes en France, dont 45 000 par cancer (parmi lesquels plus d’un millier de personnes qui succombent au tabagisme passif).

Si le cancer du poumon représente le plus grand nombre de nouveaux cas détectés chaque année (plus de 46 000 cas dont 15 100 chez la femme), le tabac est à l’origine de 17 localisations de cancers. Il est notamment responsable de 70 % des cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage), de 50 % des cancers de la vessie et de 30 % des cancers du pancréas.

#JeFumeMais : quelle est votre excuse pour ne pas arrêter ?

Aussi, l’Institut national du cancer lance, ce 3 mai, une nouvelle campagne d’information, pour sensibiliser chacun aux risques de cancers liés à la consommation de tabac. L’Inca va également déployer sur les réseaux sociaux, un dispositif avec le hashtag #JeFumeMais , dont l’objectif est “de répondre aux idées reçues sur le tabac qui sont autant d’excuses pour ne pas arrêter de fumer” souligne l’Inca.

La fumée de tabac contient 7000 substances chimiques, dont 70 cancérogènes (benzène, arsenic, chrome, goudrons…). Ces substances sont directement responsables de la majorité des pathologies liées au tabac. et ce, que soit le mode de consommation : cigarette, tabac à rouler, cigarillo, cigare, pipe, chicha. “Les cigarettes à moindre teneur en nicotine et en goudrons, contrairement aux idées reçues, ne sont pas moins cancérigènes que les autres” explique l’Institut du cancer.

A lire aussi :

Cancer : malgré le confinement, il est (vraiment) essentiel de se faire dépister
Cancer : 9 aliments qui limitent les risques
Cancer : de 1000 à 6000 décès supplémentaires dus au covid

The post Le tabac foudroie 45 000 personnes par cancer par an first appeared on ProcuRSS.eu.