Bon pied, bon œil dit un vieil adage populaire. Si ce dicton peut sembler désuet, il pourrait parfaitement illustrer les principes de la posturologie.

Cette spécialité encore peu connue et peu développée présente en effet un intérêt indéniable dans le traitement ou la résolution de certaines pathologies. Pas celles du type cancers ou fractures. Plutôt celles qui sont liées à des douleurs chroniques : maux de dos type lombalgies, dorsalgies, douleurs cervicales… Et aussi pour les douleurs consécutives à des maladies très diverses comme la fibromyalgie entre autres.

Un dérèglement des capteurs de la posture

A partir du moment où il existe des tensions musculaires dans le corps, celui-ci est contraint de s’adapter et de se placer dans des postures qui peuvent créer des douleurs. A la base, nos yeux, nos bras, nos jambes, et nos pieds permettent de nous tenir debout ou de bouger. Ils agissent comme des capteurs reliés au système nerveux central et donnent le signal nécessaire pour ajuster notre posture. Par exemple si nous souhaitons nous allonger pour nous coucher, ou si nous voulons monter au volant d’une voiture. Si jamais l’un de ces capteurs ne fonctionne plus correctement, les informations perçues par le cerveau sont faussées. Et créent un déséquilibre physique. Le problème est que tout cela reste totalement imperceptible car l’organisme sait s’adapter. Mais il s’adapte avec des conséquences parfois néfastes : mauvaise posture dorsale par exemple, à l’origine de douleurs parfois récurrentes au niveau des articulations ou des tendons.

Les indications de la posturologie

Une fois qu’on a écarté la piste d’une maladie grave, et que les examens d’imagerie ne détectent aucune anomalie, il peut être intéressant de se tourner vers la posturologie. Et notamment dans les troubles persistants dont on a du mal à identifier les causes. La liste des indications peut être riche et non exhaustive. Il peut s’agir de maux de têtes ou migraines fréquentes, de douleurs articulaires, de fatigue prolongée et inexpliquée des tensions ou douleurs de mâchoires, des vertiges récurrents, des troubles de la concentration, des sensations de déséquilibre ou des chutes répétées (notamment chez les personnes âgées)… Et bien entendu dans tous les problèmes de douleurs dorsales, que ce soit au niveau de la nuque, du bas du dos, de la colonne vertébrale.

En quoi consiste un bilan postural ?

Comme les pièces d’une machine qui ne peuvent fonctionner qu’ensemble et en étant placées d’une certaine manière, la posture s’envisage de façon globale. Chaque articulation, chaque muscle, chaque organe doit être bien placé. Le praticien examine donc le corps dans son ensemble ; position des pieds, examen des yeux, des oreilles ou des dents. “Cet examen clinique minutieux permet de détecter les déséquilibres et leurs sources. Par exemple un appui trop important sur un des deux pieds peut entraîner une mauvaise position indétectable par le patient. Et créer des douleurs récurrentes au niveau du dos. Si ces douleurs conduisent chez le médecin, elles pourront être traitées avec des anti-inflammatoires. C’est une façon de traiter les conséquences des problèmes de dos Avec la posturologie, on traite le mal à la racine pour que ces douleurs ne reviennent pas. C’est une discipline qui peut faire office d’outil qui complète le travail d’un ostéopathe, d’un kinésithérapeute ou d’autres spécialistes”, explique Philippe Villeneuve, ostéopathe, podologue et spécialiste en posturologie.

Posturologie et maux de dos

Le célèbre “tiens-toi droit” martelé par les parents ou les enseignants doit être totalement écarté en posturologie. “C’est totalement contre-productif, explique Philippe Villeneuve. En effet, le fait de contracter certains muscles pour obéir à l’injonction de se tenir droit peut créer des postures inappropriées, des crispations à de mauvais endroits et ainsi aggraver le problème.” Les lombalgies ou autres douleurs au niveau du dos révèlent des tensions qui résultent de troubles de la posture. Ce qui signifie qu’il peut être intéressant d’effectuer ce type d’examen si les troubles sont chroniques ou récurrents. Il existe aussi des maux de tête liées à des douleurs cervicales, qu’on appelle “céphalées cervicogéniques”. A noter que l’ostéopathie et posturologie ont des liens étroits, mais si le recours à l’ostéopathe devient trop fréquent, il est judicieux d’envisager un bilan postural. La différence entre les deux disciplines est que l’ostéopathie passe par des manipulations sur des zones précises, alors que la posturologie examine l’ensemble du corps et observe les postures du patient. Aucune contre-indication n’existe.

Les solutions proposées

Pour corriger une posture, les solutions passent par un arsenal varié. Il peut s’agir de semelles spéciales fabriquées sur mesure, pour que le corps retrouve un placement adapté. Ou encore de gouttières chez le dentiste si les troubles viennent d’un mauvais alignement des dents qui se répercute sur l’ensemble du corps.

Comment trouver un praticien ?

La posturologie doit être pratiquée par un professionnel de santé qui a reçu 160 heures de formation au minimum. Souvent il s’agit d’une formation complémentaire suivie par spécialiste type dentiste, podologue, ostéopathe.

Les séances sont elles remboursées par la sécurité sociale ? La consultation médicale à la source du problème du patient est remboursée comme n’importe quelle consultation. Si le praticien est un dentiste, un ostéopathe, un podologue, et qu’il prescrit un traitement de correction, celui-ci peut parfois être pris en charge en partie par les mutuelles en fonction des contrats. La sécurité sociale peut éventuellement rembourser une partie de ce type d’actes sous certaines conditions et en fonction du motif de consultation. Notamment s’il est prescrit des orthèses (semelles de posture, gouttières..).

  • Pour en savoir plus sur la posturologie : https://posturologie.asso.fr/
  • Pour trouver un praticien, consultez l’annuaire des thérapeutes

Source : interview Dr Philippe Villeneuve, ostéopathe, podologue et spécialiste en posturologie, avril 2021.

Lire aussi :

  • Et si pour être de bonne humeur, on commençait par mieux se tenir ?
  • Stretching postural : la gym anti-mal de dos
  • 6 exercices pour une bonne posture
  • Stress, angoisses… Ce que révèlent nos maux de dos

The post La posturologie contre les douleurs chroniques : pour qui ? comment ? first appeared on ProcuRSS.eu.