Dans un communiqué publié le 7 juillet, le laboratoire américain Moderna a annoncé qu’elle lançait les essais cliniques de phase 1 et 2 de son candidat-vaccin à ARN-messager contre la grippe saisonnière. Ce vaccin utilise la même technologie que celui contre le covid-19. L’étude qui incluera 180 personnes, évaluera l’innocuité, la réactogénicité et l’immunogénicité de ce vaccin appelé pour l’instant ARNm-1010.

Un espoir de vaccin combiné grippe-covid19

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il y a environ 3 à 5 millions de cas graves de grippe chaque année dans le monde  et 290 000 à 650 000 décès respiratoires liés à la grippe. Actuellement, les vaccins antigrippaux sont formulés 6 à 9 mois avant leur utilisation, et leur efficacité est de 40 à 60%. La mise au point d’un vaccin antigrippal à ARN-messager devrait permettre d’inclure plusieurs antigènes pour se protéger contre plusieurs virus.

“Notre vision est de développer un vaccin combiné à ARNm afin que les gens puissent recevoir une injection chaque automne pour une protection hautement efficace contre les virus respiratoires les plus problématiques tels que la grippe, le SRAS-CoV-2 et le virus respiratoire syncitial (bronchiolite)” explique Stéphane Bancel, PDG de Moderna.

L’ARNm-1010 est le premier vaccin candidat contre la grippe saisonnière de Moderna à entrer en clinique et cible les lignées recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la prévention de la grippe, y compris la grippe saisonnière A H1N1, H3N2 et la grippe B Yamagata et Victoria.

A lire aussi :

Covid-19 : le vaccin Sanofi pourrait servir de 3e dose
Comment fonctionne le système immunitaire en 9 vrai/faux
Coronavirus et grippe : l’inquiétude d’une double épidémie

The post Grippe : premiers essais d’un vaccin à ARN messager first appeared on ProcuRSS.eu.