Les causes de l’extinction de voix

L’extinction de voix est une perte ou moins complète de la voix. “La voix est atteinte dans son timbre, sa hauteur et son intensité”, précise le Dr Marc Perez, médecin spécialiste de médecine du sport et médecin ostéopathe. La voix peut être faible, éraillée, forcée, voilée (c’est la dysphonie), voire absente (l’aphonie). Cette perte de voix peut être aigue, répétitive ou chronique.

L’extinction de voix aigüe peut être liée à une infection virale dont une laryngite, une rhino-pharyngite (rhume), une allergie (à des substances allergisantes comme la poussière, la poussière de craie, le pollen…), une utilisation intensive du larynx (par exemple après avoir crié lors d’un match de foot ou d’un concert), un tubage traumatique lors d’une anesthésie. “Les autres causes traumatiques d’une extinction de  voix sont le coup du lapin, un choc sur le  cou, une lésion d’un nerf lors d’une chirurgie de la thyroïde”, ajoute le Dr Marc Perez. Un choc psychologique peut aussi entraîner une extinction de voix.

Une extinction de voix chronique peut être due à une irritation laryngée dans le cadre du tabagisme surtout, ou d’une association tabac et alcool en excès (la fameuse voix rauque) ou d’inhalation à des produits toxiques ou à des infections naso-sinusiennes. La perte de voix peut également signaler des lésions bénignes du larynx comme des nodules, polypes. L’usage prolongé de la cortisone qui dessèche la muqueuse des cordes vocales peut être la cause d’une voix éraillée et faible. Un reflux gastro-œsophagien peut également s’accompagner d’extinction de voix. Les remontées d’acidité gastrique peuvent en effet irriter ou ulcérer la partie postérieure des cordes vocales.

Plus rarement, une  extinction de voix est un signe d’appel de cancer du pharynx, qui survient le plus souvent chez des personnes fumeuses.

Extinction de voix sans douleur, sans fièvre

Les extinctions de voix qui n’ont pas une cause infectieuse ne s’accompagnent pas de fièvre. Les autres causes de dysphonie ou d’aphonie ne sont pas forcément accompagnées de douleur. Vous pouvez souffrir d’une allergie, avoir trop forcé votre voix ou avoir exposé le larynx à des irritants dont le tabac. Si vous avez une extinction de voix qui persiste plus d’une semaine, vous devez consulter.

Extinction de voix et Covid

“La Covid peut être une cause de dysphonie infectieuse mais les troubles du goût et de l’odorat sont plus présents qu’une extinction de voix parmi les symptômes“, informe le Dr Marc Perez. Si  vous présentez une extinction de voix avec des signes associés comme de la fièvre et de la toux votre médecin peut vous prescrire un test de dépistage Covid.

Durée d’une extinction de voix

Une extinction de voix aiguë se résout en quelques jours avec du repos vocal et un traitement si besoin. Lorsqu’une extinction de voix persiste plus d’une semaine, cela doit donner lieu à des examens complémentaires.

Extinction de voix : que faire ?

“Les extinctions de voix qui ont des causes infectieuses se traitent avec de sprays de corticoïdes. Les signes associés comme la fièvre et la toux sont traités également. S’il s’agit d’une allergie, des anti-histaminiques sont prescrits. En cas de traumatisme du larynx, la prise en charge se fait de façon manuelle en orthopédie, par des massages et de la mobilisation des muscles du cou et de la colonne cervicale”, informe le Dr Marc Perez.

“En cas d’extinction de voix après une chirurgie, une rééducation peut être effectuée avec un orthophoniste et ou un phoniatre et, si le problème est d’ordre psychologique, il est conseillé de faire des psychothérapies ou des séances de sophrologie.”

Les tumeurs bénignes du pharynx s’opèrent. Les traitements du cancer du pharynx peuvent être une chirurgie, une chimiothérapie, une radiothérapie.

En matière de remèdes naturels, le Dr Marc Perez vous conseille (pour des extinctions de voix aiguë avec une cause identifiée) :

-En homéopathie, drosera 5CH 3 granulés 3 fois par jour pendant 10 jours

-En huiles essentielles, respirer et appliquer des huiles essentielles d’eucalyptus et de tea tree (mélangées à de l’huile végétale,  3gouttes de chaque en externe sur le  cou) ou utiliser des ampoules d’eucalyptol dans de l’eau bouillante à respirer

-En phytothérapie, de boire des infusions de thym ou des tisanes de sauge. Vous pouvez y ajouter du miel qui a un effet apaisant.

-De prendre des ampoules ou des gélules de zinc en cas d’infection ou d’allergie et de la vitamine D3 en gouttes pour renforcer l’immunité si le problème est d’origine infectieuse.

Quand consulter ?

Si vous présentez une extinction de voix qui persiste, il est recommandé de consulter son médecin. La dysphonie est le premier et longtemps le seul signe d’un cancer du larynx. “Au-delà de 8 jours avec repos vocal (parler moins et moins fort) sans amélioration, il convient de consulter directement un ORL pour faire une laryngoscopie)”, recommande le médecin.

Sources :

– Trouble aigu de la parole. Dysphonie, Collège français d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, 2014 campus.cerimes.fr

– Item 337. Trouble aigu de la parole. Dysphonie, ECN Bordeaux

– Interview Dr Marc Perez, médecin spécialiste de médecine du sport et médecin ostéopathe (mai 2021)

Lire aussi :

Mal de gorge : les causes, les traitements
Docteure, ça me pique dans la gorge
Toux grasse, toux sèche, toux nocturne… : comment les calmer ?
Nez bouché : quelles solutions ?

The post Extinction de voix : causes, durée, que faire ? first appeared on ProcuRSS.eu.