Camgirl, une vocation ou une opportunité ?

Le métier de camgirl s’est imposé très rapidement à Charlie, alors qu’elle cherchait activement un métier. Issue du monde des planches et des marionnettes, elle trouve une alternative via une annonce de show via la livecam.

La jeune femme au caractère bien trempé fonce alors sur cette nouvelle possibilité qui lui est offerte, et découvre un autre univers, où les rencontres et la séduction s’opèrent de façon virtuelle – et où l’on partage un érotisme à distance. Des relations très intimes qui plaisent à Charlie :

« C’est un show mais c’est presque une relation sexuelle virtuelle. La personne peut allumer la caméra de son côté également. D’ailleurs, je préfère quand elle allume sa caméra. Moi, ce que j’aime dans un show, c’est l’interaction avec la personne. Je n’ai pas un show type dans lequel j’ai des interactions qui sont minutées. Quand je ne sens pas la personne en face, je fais le truc seule, comme une séance de masturbation. Mais pour moi, un show réussi, c’est quand tu sens l’envie de l’autre, quand tu l’emmènes vers un climax. C’est ça qui va m’exciter, et m’intéresser. »

Charlie excelle également dans les vidéos de « Jerk Off Instructions », des instructions de masturbation, dans lesquelles elle interprète un personnage prétexte – une banquière, une maîtresse d’école, etc. – pour donner des ordres spécifiques à ses voyeurs.

Un mode de vie qui l’a tout de suite séduite, par la souplesse qu’il permettait :

« J’ai vraiment apprécié la liberté que ça m’a amené. Et puis c’est un métier où j’ai plusieurs orgasmes par jour. Il y a aussi des jours où je n’ai pas envie – mais j’envoie tout le monde chier, dans ces moments-là. J’ai besoin d’être disponible et d’avoir envie de le faire. Comme pour moi, c’est une relation à l’autre, j’ai besoin d’être là, aussi psychologiquement. »

Un métier qui modifié son couple et sa sexualité

Imposer le métier de camgirl dans son couple, c’est aussi redéfinir la relation à son partenaire, déporter les questions d’intimité et d’exclusivité sur d’autres sujets que la sexualité.

Le partenaire de Charlie l’a également beaucoup accompagnée, à ses débuts : : « Ca me faisait un peu flipper au départ. Avant d’allumer la webcam, j’avais une image crade du monde adulte. Et j’avais une forme de culpabilité, et du coup je jouais la pute devant l’écran, puis je jouais la prude avec mon mec. Et il n’a pas apprécié, il m’a aidé à changer le regard que j’avais sur ce métier. ».

Un métier qui lui a également beaucoup appris sur sa propre sexualité : « J’ai fait une vidéo sur comment devenir femme fontaine, et j’explique tout dedans. Je suis très bavarde et je donne plein de conseils. Devenir fontaine, c’est très à la mode mais ce n’est pas une fin en soi. Ca rassure les mecs parce qu’ils pensent avoir une preuve du plaisir féminin, mais il n’y aucune obligation à tout tester en matière de sexualité. »

A retrouver tous les soirs à partir de 22H30 sur https://tv.topsante.com/ , https://www.molotov.tv/ et le canal 239 de la Freebox.

The post Envie (Ep 4), l’émission des femmes qui assument leurs passions first appeared on ProcuRSS.eu.