Dans un tweet, Emmanuel Macron a annoncé un nouveau statut, accordé aux personnels publics, dont les soignants, décédés dans “des circonstances exceptionnelles” liées à la crise sanitaire du Covid-19, explique 20 minutes d’après une dépêche AFP. “Morts pour la France. Morts pour le service de la Nation. Morts pour le service de la République. Notre République tiendra ses engagements envers celles et ceux qui se sont engagés pour elle. C’est un acte de justice et de fraternité”, a-t-il écrit.

« Morts pour la France. »
« Morts pour le service de la Nation. »
« Morts pour le service de la République. »

Notre République tiendra ses engagements envers celles et ceux qui se sont engagés pour elle. C’est un acte de justice et de fraternité. pic.twitter.com/HHkhcbGdD1

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) May 21, 2021

Les deux premières mentions existaient déjà. Elles concernaient les militaires morts en mission ou encore les décès de personnels en charge de la sécurité de la Nation, morts au cours de l’exercice de leurs fonctions, lors d’agressions “reconnues comme agressions contre la France, contre ma Nation toute entière”.

Hommage à ceux qui prennent soin de la vie des autres

L’objectif est cette fois d’offrir une reconnaissance à ceux qui “prennent soin de la vie des autres”. Il a estimé que ce statut était “un acte dejustice, de fraternité”, à l’heure où le corps médical notamment ne cesse de reprocher à l’exécutif le manque de moyens qui lui est alloué.

Si ce statut est surtout symbolique, il permettra aux enfants de ces défunts d’accéder au statut de “pupilles de la République” a précisé le chef d’Etat. Ils pourront ainsi bénéficier d’un “soutien matériel et moral pour les aider à se relever”.

Sources : AFP, 20 minutes, Twitter

Lire aussi :

Covid-19 : les infirmiers au bord du burn-out
Être soignant en période de coronavirus, c’est multiplier par 3,4 le risque de le contracter

The post En quoi consiste le statut de “mort pour le service de la République” ? first appeared on ProcuRSS.eu.