On le sait : les rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil sont dangereux pour la santé. Tandis que les ultraviolets de type B (UVB) provoquent les coups de soleil, les ultraviolets de type A (UVA) sont responsables du vieillissement prématuré de la peau. Les UVA et les UVB peuvent aussi être à l’origine de cancers de la peau (on pense au mélanome, en particulier) lorsqu’on s’y expose en excès.

Pour se protéger contre les rayons UV, il existe quelques “bonnes habitudes” à prendre :

Ne pas s’exposer au soleil aux heures les plus “critiques”, c’est-à-dire entre 12 heures et 16 heures. Attention : un enfant âgé de moins de 24 mois ne doit jamais être exposé directement au soleil, peu importe l’heure !
Si ce n’est pas possible, porter des vêtements couvrants et sombres : en effet, les couleurs foncées laissent moins passer les rayons UV. À savoir : dans les magasins de sport, on peut trouver des vêtements “anti-UV” qui sont dotés d’un indice UPF (pour Ultraviolet Protection Factor). Et on n’oublie pas le chapeau ou la casquette !
En cas d’exposition prolongée au soleil sans possibilité de porter des vêtements, la crème solaire est incontournable.

Crème solaire : pour qu’elle soit efficace, il faut en mettre souvent (et suffisamment)

Crème solaire : comment ça fonctionne ? Les crèmes solaires peuvent “bloquer” les ultraviolets de deux façons : soit à l’aide de filtres chimiques (des molécules qui absorbent les rayons UV à la place de la peau), soit à l’aide de filtres minéraux (les particules minérales réfléchissent les rayons UV, comme des miroirs : il est souvent question d’oxyde de zinc ou de dioxyde de titane). Les dermatologues conseillent plutôt les filtres minéraux aux enfants et aux peaux très sensibles.

Le facteur de protection solaire (FPS) que l’on appelle aussi “indice de protection” (IP) ou encore “sun protection factor” (SPF) correspond au rapport entre le temps nécessaire pour provoquer un coup de soleil sur un individu sans et avec protection solaire. En clair : si la peau d’une personne rougit en 10 minutes en l’absence de protection solaire, avec une crème solaire dotée d’un indice de protection 15, elle sera protégée pendant 150 minutes contre les rayons UV (en théorie).

À savoir. Il existe 8 indices de protection, regroupés en 4 niveaux : sur les produits, les SPF 6 à 10 sont notés “faible protection”, les SPF 15, 20 et 25 sont notés “protection moyenne”, les SPF 30 et 50 sont notés “haute protection” et les SPF 50+ sont notés “très haute protection”.

Attention ! Pour que la crème solaire soit vraiment efficace, il faut renouveler régulièrement l’application : au moins toutes les deux heures, et après chaque baignade. Par ailleurs, il est nécessaire d’appliquer sa crème solaire en couche épaisse : dans l’idéal, l’équivalent de 6 cuillères à café pour tout le corps à chaque application…

Quelle crème solaire choisir ? Les peaux grasses préféreront les crèmes solaires dotées d’une texture légère, type gel ou spray, tandis que les peaux sèches opteront plutôt pour une crème ou un lait. À noter : les huiles solaires sont également efficaces… et très confortables.

Le choix de l’indice de protection (IP) dépend du phototype de la personne concernée : il existe au total 6 phototypes différents d’après la classification de Fitzpatrick, qui a été élaborée dans les années 1970 par le Dr. Thomas B. Fitzpatrick, un dermatologue américain. Sans surprise, les peaux les plus claires nécessitent une protection solaire plus performante…

Sources :

Encyclopédie Vidal
Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM)
Laboratoire Elvea Pharma

À lire aussi :

Mélanome : “Observez votre peau et ne vous en remettez pas uniquement aux professionnels” (Interview Pr Caroline Robert)
Soleil : les bons réflexes pour protéger votre peau
Les crèmes solaires waterproof vraiment efficaces ?
Crème solaire : plusieurs marques déconseillées par 60 millions de consommateurs
Crèmes solaires, dentifrices : attention aux cosmétiques “maison” !

J’ai un phototype I (mélano-compromis) © Shutterstock

J’ai un phototype II (mélano-compromis) © Shutterstock

© Shutterstock

© shutterstock

J’ai un phototype V (mélano-protégé) © shutterstock

© shutterstock

The post Crème solaire : quel indice de protection pour ma peau ? first appeared on ProcuRSS.eu.