L’allaitement maternel apporte des bienfaits nutritionnels et immunitaires au nourrisson et vient renforcer les liens entre la mère et le nouveau-né.

L’allaitement est conseillé, même si la mère est contaminée

A ce jour, les recherches démontrent que le virus du Covid-19 n’est pas détecté dans le lait maternel ou transmissible par l’allaitement. L’Académie nationale de Médecine l’assure : les mères, même si elles sont atteintes ou l’ont été du Covid-19, peuvent continuer à allaiter. Elle encourage même fortement les femmes enceintes et guéries du Covid-19 lors de l’accouchement à allaiter pour transmettre les anticorps à leur bébé.

D’ailleurs, une nouvelle étude (juin 2021) de la recherche publique espagnole montre que le lait maternel contient bien des anticorps développés par la mère.

Après un vaccin, le lait contient des anticorps

Par ailleurs, les chercheurs de cette même étude ont aussi analysé la présence d’anticorps dans le lait maternel de 75 femmes vaccinées avec les sérums de Pfizer, Moderna et AstraZeneca et montré que tous les échantillons contenaient des anticorps à des niveaux variant selon les vaccins. En outre, le lait de femmes ayant reçu une dose de vaccin après avoir contracté le virus et celui de femmes ayant reçu les deux doses d’un vaccin sans avoir jamais attrapé le Covid contenaient le même niveau d’anticorps.

J’ai le Covid-19, comment faire pour allaiter ?

Une mère asymptomatique ou développant très peu de symptômes (pauci-symptomatique) peut continuer à allaiter selon les recommandations de la Société française de néonatalogie.

Pour protéger l’enfant, la mère contagieuse doit prendre plusieurs précautions avant d’être en contact avec son enfant :

Porter un masque chirurgical
Se laver les mains
Nettoyer et désinfecter les mamelons
Se désinfecter à nouveau les mains au gel hydro-alcoolique avant de prendre l’enfant
Changer de blouse à chaque tétée
Se laver les mains après la tétée

L’OMS incite à poursuivre l’allaitement même si vous n’avez pas de masques à disposition. Il faudra alors bien veiller à respecter les mesures de prévention, à nettoyer aussi les surfaces et à utiliser des mouchoirs en papier en cas de toux ou d’éternuement.

S’il y a un traitement médicamenteux, la femme allaitante ne doit prendre que du paracétamol. Aucun risque pour l’enfant, la concentration qu’il ingère est minime (environ O,1 %) si la mère respecte la posologie conventionnelle, elle peut alors continuer l’allaitement.

Si vous êtes trop malade pour allaiter, selon les moyens à votre disposition, l’OMS recommande de tirer votre lait et de reprendre ensuite l’allaitement dès que vous vous sentez mieux.

A lire aussi :

Covid-19 chez le bébé : transmission, symptômes et prévention
Dépistage Covid-19 : ce qu’il faut savoir
Qu’est-ce qu’un cas contact ?

The post Covid- 19 et allaitement : quelle conduite à tenir ? first appeared on ProcuRSS.eu.