Le récent bilan d’Epi-phare s’est intéressé à la façon dont les Français consomment des médicaments et aux changements de prescriptions et d’habitudes engendrés par la crise sanitaire Covid-19. La tendance de 2020 a consommer davantage d’antipsychotiques, anxiolytiques, antidépresseurs se confirme, et 2021 voit émerger une hausse de prescription d’antidiabétiques et de traitements cardiovasculaires.

Traitements antidiabétiques et cardiovasculaires

Leur hausse de prescription s’élève à +5% fin avril 2021, il s’agit surtout des statines, (traitement des troubles lipidiques et en prévention cardiovasculaire). On l’observe surtout chez des patients qui n’avaient pas de traitement avant cela. Plus précisément, l’enquête stipule une hausse marquée pour les antihypertenseurs +69 000 (+14,7%), les antidiabétiques +15 000 (+11%), et les statines +61 000 (+24%). Les auteurs de l’étude pensent que cette augmentation pourrait s’expliquer par la baisse d’activité physique entraînée par les différents confinements, notamment.

Anxiolytiques et antidépresseurs

Les Français n’ont pas le moral, la situation sanitaire est angoissante. Ces deux informations ne cessent d’être relayées par les médias. En 2020, une hausse de la consommation des médicaments anxiolytiques, hypnotiques et des antidépresseurs avait déjà été observée à la suite du premier confinement. Mais début 2021, la hausse s’est encore accentuée.

“Au global, sur la période de plus d’un an depuis le début du premier confinement, entre mars 2020 à avril 2021, on observe une augmentation de +1,9 million de délivrances d’antidépresseurs, + 440 000 délivrances d’antipsychotiques, +3,4 millions de délivrances d’anxiolytiques et +1,4 million de délivrances d’hypnotiques par rapport à l’attendu”, explique l’étude Epi-Phare, qui établit un lien direct avec l’impact psychologique de la crise sur le moral des Français.

Source : étude Epi-Phare, “Covid-19 : usage des médicaments de ville en France”, 25 avril 2021.

Lire aussi :

1 milliard d’euros de médicaments gaspillés chaque année dans les pharmacies
Procès Mediator : les laboratoires Servier reconnus coupables de “tromperie aggravée”

The post Comment la crise sanitaire a impacté notre consommation de médicaments ? first appeared on ProcuRSS.eu.