En Birmanie, les soignants ont été les premiers à entrer en résistance contre le coup d’État à travers une grève illimitée. Cinq mois plus tard, elle se poursuit, entraînant une répression de plus en plus sévère par les militaires. Aujourd’hui, l’offre de soins se réduit comme une peau de chagrin alors que le pays connaît une flambée des cas de Covid-19. 

The post Birmanie : les médecins, cibles des militaires en pleine résurgence du Covid-19 first appeared on ProcuRSS.eu.